Pincement discal: la résultante d’une protusion discale

Les douleurs dorsales sont aujourd’hui parmi les plus courantes chez l’être humain.

Nombreux sont en effet les hommes et femmes qui consultent à la suite de ce genre de problème de santé, qui généralement est sans gravité, sauf dans certains cas particuliers.

Quand un simple lumbago pourra être traité assez simplement sans intervention, ce n’est pas le cas quand il s’agit par exemple, d’une hernie discale.

Dans le même registre, on pourra aussi citer le pincement discal, qui induit une maladie préalable, comme une discopathie dégénérative par exemple.

Le pincement discal provient à la base d’une protusion discale.

En général, ce phénomène apparaît sur une zone allant des vertèbres L5 à S1, même si l’on peut également trouver ce genre de pincement discal plus haut, au niveau des cervicales, ou plus bas, dans la zone lombaire.

Quelles sont les causes du pincement discal?

Comment arrive ce pincement vertèbres ?

Bien évidemment, il existe des causes précises au pincement discal, et généralement, c’est lors d’une discopathie dégénérative que l’on va constater ce phénomène. Il sera induit par l’apparition d’un dessèchement d’un disque intervertébral par exemple, accompagné d’une rigidification.

Petit à petit, les propriétés d’amortissement de ce disque disparaissent, et une détérioration est alors constatée.

On constate bien souvent un souci vasculaire à l’origine de cette protusion discale, le disque n’est pas apte à se recharger en eau et en nutriments durant la nuit, grâce au sang, et cela va alors rendre la zone douloureuse, par le biais des phénomènes évoqués ci-dessus.

Est-ce comparable à une hernie discale ?

Le pincement discal ne doit pas être confondu avec la hernie discale, ce sont bien deux phénomènes totalement distincts.

En revanche, la hernie discale peut être à l’origine du démarrage de processus de déshydratation. Ainsi, si pincement discal et hernie discale sont deux phénomènes différents, il y aura néanmoins un lien entre les deux, dans l’apparition de ces deux phénomènes.

Quels traitements ?

Le problème majeur de ce type de pincement vertèbres est le fait qu’il existe peu de traitements permettant de se débarrasser du problème.

Des antidouleurs sont souvent prescrits, comme du paracétamol ou des anti-inflammatoires.

On va rarement employer la chirurgie, afin de remplacer le disque défectueux, en ajoutant à la place une prothèse, il s’agit néanmoins d’une opération assez lourde, et qui n’est pas sans conséquences, d’où le fait qu’elle soit assez peu pratiquée.